De Marseille au Havre, en roulant à 80km/h

Début 2021, lasse de travailler dans un bureau, je restaure entièrement une vieille caravane Eriba Pan de 1965 avec Adrien et nous décidons de relier Marseille à la Normandie
en cinq mois.

Au rythme des départementales, l’expédition devient vite un tour de France des vide-greniers ; la caravane roule et croule sous les fripes… le projet La Baroude est né.   

La question était de savoir où s’établir. Le Havre sonne comme une évidence.

Dès mon arrivée je participe ponctuellement à quelques vide-dressing/greniers. Les premiers clients me font des retours chaleureux et expriment l’envie d’un lieu fixe. Il est désormais temps de passer à la deuxième étape : trouver et aménager un local.

Dès mon plus jeune âge, chaque dimanche d’été, je montais mon stand dans les foires à tout du Pays de Caux. Jouets, vêtements, objets des parents… tout y passait !

Plus tard au lycée, entre midi et deux, je traversais Paris pour écumer les magasins de fripes. J’ai décidé de lancer ce projet pour que chiner devienne mon métier et que ma passion pour le vintage puisse s’exprimer !